La matière première : le rotin


traitement du rotin

Pour réaliser un cannage, on utilise une matière première    

palmier liane Calamus rotang
calamus rotang

végétale (le rotin), issue d’une plante sauvage appartenant à la famille des palmiers grimpants  : Calamus rotang.

 

Cette liane épineuse, également appelée jonc d’Inde, pousse dans les forêts tropicales denses  d’Asie du Sud-Est  (Indonésie, Malaisie, Inde, Philippines…).

 

Le diamètre de son tronc (ou stipe) peut aller de quelques millimètres à plusieurs centimètres.

De croissance rapide (plusieurs mètres en un an), elle rampe et grimpe le long des troncs,  d'arbre en arbre grâce à ses épines, pour chercher la lumière. Elle peut atteindre plus de 200 m.

 

 S'  il    existe    plusieurs    centaines    de   variétés   de  rotin,  seules   quelques  unes

peuvent  être  utilisées en vannerie. 

Dans les pays producteurs, le rotin est destiné à de multiples usages. 

Asie du Sud-Est
Asie du Sud-Est

 

Il entre dans la fabrication de nombreux articles de consommation courante à usage traditionnel tels que les  nattes, cordes, paniers,  chapeaux, ponts, radeaux, cages, mobilier et  même  maisons.

 

Son exploitation, qui permet de freiner le déboisement de la forêt tropicale, s'inscrit dans le cadre d'un développement durable .


 couronne de  rotin filé  pour cannage

 

C’est l’intérieur de l’écorce de ces lianes qui, après avoir subi un traitement approprié,  sera découpé en lamelles calibrées (de 1,6mm à 4mm)  pour fournir  un matériau léger, robuste, très souple et imputrescible : la canne de rotin.