Le cannage traversé à 6 brins



C'est un cannage traditionnel qui consiste en un tissage fait main, brin par brin, la canne traverse le châssis percé de trous. 

 

 Il est composé de  2 horizontales, 2 verticales et 2 diagonales, d'où son nom de cannage français à 6 brins.

 

Les  brins de canne de  rotin  sont  raboutés entre eux et noués pour ne former qu'un seul et long brin.

 

Cette technique est utilisée pour les assises de sièges anciens. C’est la plus solide. 

 

C'est  également la plus esthétique, le

choix  du  calibre  des   brins  de   canne  étant rigoureusement adapté à l'écarte- ment des trous.

 

On utilise un calibre différent pour les diagonales ce qui donne relief et texture au cannage (à la différence du cannage mécanique où les brins sont tous de même calibre).


Sur un siège d'époque ou un siège XIXème "de style" il permet de reproduire à l'identique l'ancien cannage d'origine.

 

Pour les  sièges  comprenant  assise  et   dossier/joues, lorsque la restauration ne s'avère nécessaire que sur une partie

des cannages existants  (bien souvent,  les dossiers, moins sollicités, peuvent  être conservés) on pourra  reproduire  au  plus  près  le  modèle du cannage    d' origine. 

 

La canne existe en différents calibres de  1,6  à  4 mm de largeur.

 

Le choix des brins de canne utilisés ne se fait pas au  hasard, il dépend de l’entre axe des trous déjà existants sur le siège.

C’est l’écart entre ces trous qui déterminera le calibre des brins à utiliser (plus ils seront proches, plus le brin devra être fin).

 


____________________________________________________